D’où vient la pollution de que l’on peut retrouver à la maison ?


pollution intérieur maison

Peu de gens ont conscience leur habitat, le lieu où ils habitent peut être polluer. Les matériaux utilisés dans la construction, la rénovation et la décoration de nos maisons contiennent des polluants qui peuvent être pour certaines personnes une source d’allergies et de maladies. Nous en faisons état dans cet article consacré à la pollution de l’habitat ?

Le parquet, les matériaux qui sont utilisés pour l’isolation des murs, de la toiture, les tapis, les peintures pour les murs ou sur le mobilier, tous ces matériaux seront bientôt labellisés.

Les produits dits « peu polluant » pourraient se voir attribuer un étiquetage spécifique pour avertir les consommateurs. L’objectif ? Améliorer la qualité de l’air dans des pièces où nous vivons et donc notre santé.

L’Allemagne, la Suède et le Japon disposent déjà d’un tel label et son efficacité a été prouvée

Les polluants à l’origine de la pollution dans l’habitat

La pollution de nos intérieurs est causée par certains polluants présents dans les produits que nous utilisons pour l’entretien de la maison. Le formaldéhyde, le xylène, le benzène, le toluène, etc. sont des composés chimiques qui vont polluer votre maison au fil des ans sans que vous vous aperceviez.

On les trouve en effet dans les produits de nettoyage, les peintures, les détergents, les cosmétiques et une exposition importante à ces produits peut avoir des effets nocifs sur la santé, l’environnement.

Que peut-on faire pour stopper la pollution de nos intérieurs ?

Une rénovation « écologique » : Notre santé n’a pas de prix, n’hésitez pas à effectuer une rénovation écologique à base de produits sains (peinture biologique, matériaux naturels comme le bois).

Conseils pratiques :

  • Les acariens. Pour se débarrasser de ces créatures microscopiques, rien ne vaut la ventilation, alors ouvrez largement vos fenêtres tous les jours 5 à 15 minutes. Les acariens ont besoin d’humidité dans l’air et se nourrissent des squames de la peau.
  • La Moisissure. L’aération limite également la présence de la moisissure. Si elle persiste, nettoyez régulièrement les surfaces contaminées à l’eau de javel.
  • Le sol : Le carrelage  est le revêtement le plus neutre. Mais d’autres surfaces peuvent émettre du formaldéhyde pour la pose du carrelage ou encore pour la  vitrification d’un parquet. Dans tous les cas, les adhésifs et  peintures sans solvant sont préférables. Pour un sol stratifié, choisissez un sol stratifié avec une classification E1.
  • Peintures murales : choisissez la couleur ayant la plus faible teneur en COV. Préférez les peintures minérales et les peintures portant le label écologique Ange bleu.
  • Les plantes d’intérieur pour assainir votre intérieur. Avec elles, la plupart des composés organiques volatils indésirables seront éliminés.
Rate this post