Les maisons passives : les constructions de l’avenir ?


maison passive

La consommation énergétique est un élément qui prend aujourd’hui énormément de place dans l’avis des ménages lorsque ces derniers décident de construire ou d’acheter une maison.

En effet, tant pour des raisons écologiques qu’économiques, une maison qui consomme peu d’énergie est nécessairement plus intéressant et plus confortable pour le ménage.

Du coup, on peut se poser la question de savoir si, d’ici quelques années, tous les nouveaux constructeurs se tourneront vers des maisons passives ?

Quelques caractéristiques de la maison passive

C’est bien beau d’utiliser les termes de maisons passives dans tous les sens mais la plupart des ménages ne savent pas réellement ce qui se cache derrière ce type d’habitation. En effet, on sait que les maisons passives consomment peu mais quelles sont ses caractéristiques exactes ? Voici la réponse.

La maison passive doit respecter trois critères fondamentaux si elle veut pouvoir être affublée du terme « passive » :

  • La maison ne peut pas avoir un besoin énergétique final supérieur à 50 kWh par m² et par an;
  • En ce qui concerne les besoins de chauffage, la maison doit avoir des besoins inférieurs à 15 kWh par m² et par an;
  • Enfin, en ce qui concerne l’étanchéité à l’air de l’habitation, son taux de renouvellement de l’air ne peut dépasser 0,6 fois le volume de la maison.
    Pour le dernier critère, un test devra être effectué à différentes pressions et c’est le résultat moyen qui sera pris en compte.

Maisons passives, pas facile de respecter tous ces critères

On ne s’improvise pas constructeur de maisons passives d’un jour à l’autre parce que la demande du marché est là. Non, pour réaliser la construction d’une maison de ce type, il faut avoir des connaissances pointues dans le milieu de manière à ce que des éléments comme les orientations des ouvertures ou la disposition des pièces de vie soit réfléchis bien en amont de la construction.

C’est d’ailleurs en grande partie dans ce genre de détails que la différence entre une maison basse énergie et une maison passive trouve son origine.

Enfin, pour que les critères soient bien respectés, il est également primordial de réfléchir à l’épaisseur de l’isolant que l’on intégrera dans les murs et la toiture de la construction. Les fenêtres à triple vitrage seront également préconisées pour diminuer les pertes de chaleur de l’habitation.

Des maisons d’avenir

On peut estimer avec assurance que les maisons passives seront certainement de plus en plus privilégiées par les particuliers qui souhaitent réaliser des économies d’énergie sur le long terme ainsi que par ceux qui souhaitent faire profiter l’environnement de leur faible consommation énergétique.

Cependant, il faudra certainement encore plusieurs années pour que ces maisons deviennent la norme dans nos régions, le temps que ce concept s’immisce dans les habitudes des ménages.